A l'origine cet instrument est joué par les aborigènes du nord de l'Australie. Il était utilisé lors de cérémonies. Associé aux chants et aux danses il racontait raconter une histoire, un rêve, le temps du Dreamtime. Certains prétendent qu'il pourrait remonter à plus de 20000 ans.

Jusqu'à maintenant il était fabriqué en eucalyptus, creusé naturellement dans toute sa longueur par des termites, puis coupé aux extrémités, écorcé et légèrement retravaillé par les aborigènes, parfois peint aux couleurs et symboles du clan. Une embouchure en cire d'abeille était alors ajoutée pour parfaire la jouabilité.

Aux alentours de 2005, c'est le grand tournant de la fabrication de l'instrument. Certaines personnes ont alors testé la confection avec des branches de nos régions, coupées en 2 dans le sens de la longueur, puis évidées et enfin recollées. C'est le départ de la création d'instruments beaucoup plus contemporains au niveau du son et de la jouabilité.

Depuis ce moment le didgeridoo à pris une autre dimension. Une manière de jouer différente, une manière de fabriquer bien plus aboutie, une recherche au niveau de la qualité du son produit, beaucoup de nouveaux joueurs adoptent l'instrument dans divers courants musicaux.

Alors que depuis des milliers d'années il était considéré comme un instrument de cérémonie, il entrait à alors dans le monde de la musique contemporaine. Encore très méconnu, il se fraye à présent son chemin dans différents courants musicaux, s'intégrant dans tous les styles de musiques, passant du classique au jazz, ou au rock, se mélangeant parfaitement aux musiques ethniques du monde entier, il s'intègre parfaitement dans les musiques plus modernes telles que l'electro ou le rap, apportant ainsi un palette de sons totalement nouveaux.

 

 

 

 

 

Tous droits réservés - Copyright Flyroots Didgeridoo 2011